Surbourg

Ancienne église collégiale Saint-Arbogast

Présentation

Les origines de l’abbaye remontent à la seconde moitié du 6e siècle, lorsque saint Arbogast était évêque de Strasbourg, mais l’église actuelle date essentiellement à la 1ère moitié du 11e siècle (premier art roman alsacien). L’édifice s’élève sur un plan basilical à trois nefs plafonnées se terminant par un transept et des absides voûtées en cul-de-four. À l’intérieur les grandes arcades reposent sur des supports alternés : colonnes à chapiteaux cubiques et piliers en maçonnerie à simple imposte. On remarquera la qualité de l’appareil en petits moellons alternant grès rouge et gris (extérieur de la nef et chevet de l’absidiole nord) ainsi que la taille décorative des parements (piliers intérieurs de la nef).

Historique : Au 10ème siècle, une partie des reliques de Saint Arbogast est transférée de Strasbourg à Surbourg. Cette translation entraînera au 11ème siècle la construction de l’église Saint-Arbogast.

Galerie photos

En savoir plus

L’abbaye de Surbourg a été fondée à l’époque mérovingienne, au 6e siècle. On y déposa des reliques de son fondateur Saint-Arbogast à la fin du 11e siècle.

Le plan de Saint-Arbogast est cruciforme, c’est le premier en Alsace. La nef et le transept sont d’égales hauteur et largeur.

L’édifice actuel est le résultat de quatre périodes de constructions successives. De l’église primitive, élevée au cours du troisième tiers du 11e siècle, subsistent la nef à trois vaisseaux dans son ensemble, le transept, les deux absidioles et la tour de croisée. À la fin du 12e siècle, on reconstruisit l’abside centrale. Au 15e siècle, la croisée et la travée droite du chœur sont voûtées d’ogives et une sacristie est accolée au croisillon sud. En 1935 enfin, est ajouté le massif occidental qui apparait comme un second transept.

L’architecture médiévale avait pour pratique d’utiliser des éléments provenant d’édifices anciens dans de nouvelles constructions. Ici, sur le mur Nord-Ouest de la nef apparait le fragment d’une colonne gallo-romaine à écailles.