Chapelle Saint-Ulrich

Présentation

Ce sanctuaire date second tiers du 11e siècle. Longtemps qualifiée de baptistère en raison de ses dimensions modestes, cette chapelle à plan centré est dite « tétraconque » car elle a la forme d’un trèfle à quatre feuilles. Les quatre bras se terminaient à l’origine par des d’absidioles semi-circulaires, aujourd’hui tronquées. Le tambour cylindrique qui renferme la coupole est surmonté d’un clocher roman octogonal de la seconde moitié du 12e siècle. À l’intérieur, les fresques du tambour et de la coupole sont remarquables. On peut y reconnaitre sur trois niveaux : des scènes de l’Apocalypse, puis les évangélistes et leurs symboles et, dans la calotte de la coupole, Dieu le Père sous les traits de Jésus tenant son propre corps crucifié. Une colombe atteste qu’il s’agit d’une représentation de la Sainte Trinité.

Galerie photos

Site principal

Rosheim

Infos pratiques

Dompeter

Présentation

Le nom de ce très ancien lieu de culte vient du latin domus petri. L’édifice actuel, de style roman primitif, est construit sur les fondations d’un sanctuaire mérovingien. Il fut consacré par le pape alsacien Léon IX en 1049. De cette époque romane subsistent le portail, les linteaux des portes latérales et la nef centrale. Celle-ci se compose de cinq travées dont les grandes arcades reposent sur de puissants piliers de maçonnerie. Trois étranges masques décorent le chapiteau du montant droit du portail. Depuis 1933, le Dompeter est confié aux soins des Scouts et Guides de France d’Alsace. On leur doit la restauration de l’édifice devenu le mémorial des Scouts de France d’Alsace tombés au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Galerie photos