SAINT-NABOR, abbaye de Niedermunster

Présentation

Ruine du 12esiècle.

Le "monastère d'en bas" avait été fondé par Sainte Odile au début du 8e siècle. Il accueillait vraisemblablement les pèlerins qui ne pouvaient physiquement accéder au Hohenbourg (Mont Sainte-Odile actuel). Il hébergeait des reliques de la Sainte-Croix depuis que le Comte de Bourgogne Hugues III dit l"e Peureux", ne se sentant pas digne d'en être dépositaire, décida d'attacher le précieux reliquaire sur le dos d'un chameau, et de le déposer là où le chameau qui cheminait en toute liberté déciderait de s'arrêter. Ce fut près de l'abbaye de Niedermunster, au lieu où fut construit la chapelle Saint-Jacques, autour de deux rochers qui rappellent les bosses d'un chameau que l'animal arrêta son chemin. La relique resta longtemps en possession des moniales de Niedermunster avant de passer aux mains des jésuites de Molshiem et d'être détruites durant la révolution.
De l'église abbatiale construite entre 1150 et 1180, après que l'Empereur Henri II eût accordé à l'abbaye l'immunité royale et le droit d'élire librement son abbesse. Elle fut détruite par un incendie en 1572 et servit de carrière de pierres. La crypte située sous le chœur est encore bien visible. Le peu d'élévation qui subsiste permet quand même de se faire une idée de ce qu'était cette église dont la nef comptait six travées et dont le plan général était proche de celui de Saints-Pierre-et-Paul de Rosheim.