GUEBERSCHWIHR, église Saint-Pantaléon

Présentation

Seul l’imposant clocher, d’une hauteur de 36 m, subsiste de l’édifice roman élevé au 12 siècle par le chevalier Burkhard de Gueberschwihr, fondateur de l’abbaye de Marbach. L’Église actuelle, de style néo-roman, date de 1882. Construite légèrement à l’écart, elle fait de la tour romane un campanile dont l’intérêt réside dans ses quatre derniers niveaux qui imposent un rythme croissant grâce à leurs baies, de plus en plus nombreuses à mesure que l’on prend de la hauteur. Les arcatures aveugles laissent place à des ouvertures géminées puis à des baies triplées. L’élévation de cette tour s’apparente à celles de Meyenheim, Murbach, Soultzmatt… Son toit en bâtière est typiquement alsacien.

Historique : Signe de la richesse du terroir, de nombreux ordres religieux ont des possessions sur le territoire de Gueberschwihr. Les nobles aussi apprécient ce site et sont nombreux à y fixer leur résidence au 11e siècle. Parmi eux, le Chevalier Burckhart qui fonde l'abbaye de Marbach en 1120 et fait peut-être construire l'église de Gueberschwihr au début du 12e siècle.

En savoir plus : site internet des amis de l'Eglise Saint Pantaleon

-D- Gueberschwihr: Sankt Pantaleon-Kirche

Nur der eindrucksvolle, 36 Meter hohe Glockenturm ist vom romanischen Gebäude, das im 12. Jahrhundert  vom Ritter Burkhard von Gueberschwihr, dem Gründer der Abtei von Marbach, in Auftrag gegeben wurde, noch vorhanden. Das derzeitige Kirchengebäude im neo-romanischen Stil datiert aus dem Jahre 1882. Leicht zur Seite hin versetzt wieder neu erbaut, macht es aus dem romanischen  Turm ein Campanile, dessen obere vier Etagen besonders attraktiv wirken: Dort vermehren sich von Etage zu Etage die Fensternischen in sich steigerndem Rhythmus – blinde Mauerbögen wechseln zu  paarigen, schließlich zu dreiteiligen offenen Fensterbögen. Die Konstruktion dieses Turms – auch sein typisch elsässisches Satteldach -  erinnert an ähnliche Turmbauten in Meyenheim, Murbach, Soultzmatt…