Les châteaux forts

En Alsace, les premiers châteaux construits en pierre apparaissent à la fin du 10ème siècle.

 

  • Le Guirbaden, proche du village de Mollkirch, fut édifié par Hugues III d’Eguisheim au 11ème siècle dans le but de protéger l’abbaye d’Altorf. Au cours du 17ème  siècle plusieurs campagnes de destruction anéantirent ce château considéré comme le plus vaste d’Alsace. Il fut définitivement rasé par les français en 1657. Subsistent néanmoins d’intéressants vestiges du logis seigneurial de style roman. Il s’agit vaste quadrilatère de 43 x 12 mètres à l’étage de fenêtres géminées en plein-cintres décorées de colonnettes à chapiteaux richement sculptés vers l’intérieur du bâtiment.

  • Le Herrenstein (cité en 1055) Le château fut édifié au début du XIe siècle, par les comtes d'Eguisheim-Dabo, avoués de l'abbaye de Neuwiller, pour protéger celle-ci sur un site probablement fortifié depuis le 9e siècle, Vers 1005, Hughes d'Eguisheim prend parti pour l'empereur dans un conflit l'opposant à l'évêque de Metz. Le château sera détruit par ce dernier puis reconstruit. En 1676, le château est définitivement détruit par les troupes de Joseph de Montclar.

  • Les trois châteaux d’Eguisheim. Les trois donjons du Dagsbourg, du Wahlenbourg et du Weckmund sont édifiés site long de 140 m qui couvre un demi-hectare et culmine à 591 m d’altitude. Dans l'enceinte commune des Trois châteaux, il y avait une chapelle dédiée à Saint Pancrace qui fut consacrée par le pape Léon IX. Ces trois châteaux ont été édifiés entre le 11ème et le 12ème siècle. Au centre, se trouve le plus ancien, le Wahlenbourg, avec son logis seigneurial, suit la construction du Dagsbourg plus au nord. Le troisième appelé Weckmund date du 12e siècle.

  • Le Honack (mentionné en 1079) Au 12ème siècle, les Comtes d'Eguisheim font construire un château sur les ruines d’un poste de gué romain du 3ème siècle. Situé à 940 m d'altitude au Sud-Ouest du village de Labaroche, c’est le château le plus haut château d'Alsace. Donjon bien appareillé en pierres de bossage.

  • Le Frankenbourg (mentionné 1009) La première citation de Frankenbourg remonte à l'année 1125. Il fut construit par Siegbert III de Sarrebrucken, allié des Hohenstaufen. Siegbert obtient, en 1153, de Frédéric Barberousse, le titre de Seigneur de Frankenbourg. Aujourd'hui, il ne reste qu'une vaste enceinte vide entourée de murs, un donjon relativement bien conservé et un escalier en pierre qui conduisait vraisemblablement au premier étage.


Pour plus d'informations: www.chateauxfortsalsace.com