REIMS : Eglise Saint-Remi

Présentation

Une première abbatiale carolingienne abritant les reliques de Saint-Remi fut consacrée en 852 par l’évêque Hincmar. Elle laissa place à un édifice roman au début du 11e siècle. De cette nouvelle église consacrée en 1049 par le pape Léon IX subsiste la nef, une bonne partie du transept (à l’exception des façades), les tours de façade. Le chœur avec déambulatoire et chapelles rayonnantes est gothique. L’édifice est imposant (le plus grand du nord de la France lors de sa construction). En dépit du bel appareillage de petits moellons, les parties romanes vues de l’extérieur paraissent plutôt  austères, en contraste total avec la clarté et la belle ordonnance de la nef vue de l’intérieur. Les grandes arcades en plein-cintre reposent sur des piliers en faisceau de colonnes. Les ouvertures géminées de la tribune s’inscrivent dans un arc de décharge en plein-cintre. Les arcs de décharge brisés qui couronnent cet étage sont un ajout postérieur (gothique, de l’époque du voûtement). L’étage des fenêtres hautes (en plein-cintre) était à l’origine surmonté d’un plafond pour couvrir la nef. Les collatéraux et la tribune étaient aussi plafonnés. Remarquable répertoire décoratif des chapiteaux, parfois ornés de stucs dès l’origine.

En savoir plus en vidéo